Rechercher une actualité par :

24/11/2020, Préfecture des Hautes-PyrénéesInfluenza aviaire : risque élevé

Influenza aviaire : risque élevé sur l’ensemble du territoire national

Après plusieurs pays du Nord de l’Europe, la France a détecté un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de souche H5N8 en Haute-Corse. Le cas a été identifié dans le rayon animalerie d’une jardinerie située à proximité de Bastia, suite à la constatation de mortalités anormales parmi les volailles détenues. Tous les oiseaux ont été euthanasiés.

Après avoir pris connaissance de ce cas d’IAHP, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien DENORMANDIE a réuni l’ensemble des services du ministère et le laboratoire national de référence et a décidé de placer l’ensemble du territoire national métropolitain en niveau de risque « élevé » à compter du 17 novembre 2020.

A compter du 17 novembre, en complément des mesures de biosécurité mises en oeuvre par les professionnels, les mesures de prévention suivantes sont rendues obligatoires dans toutes les communes des Hautes-Pyrénées.

Concernant les professionnels, il leur est demandé : 

  • de claustrer les volailles ou de les protéger par un filet,
  • d'assurer une surveillance quotidienne de leurs animaux pour détecter au plus tôt l'apparition de la maladie, 
  • de procéder au bâchage des camions transportant des palmipèdes âgés de plus de 3 jours,
  • de vacciner dans les zoos les oiseaux ne pouvant être confinés.

Concernant les rassemblements d'oiseaux, y compris les marchés aux volailles vivantes, ils sont interdits comme la participation d'oiseaux à des rassemblements dans d'autres départements. Il en va de même pour les compétitions de pigeons voyageurs.

Concernant les activités de chasse, les transports et lâchers de gibiers à plumes sont interdits ainsi que l'utilisation d'appelants dans le cadre de la chasse au gibier d'eau.

Concernant les basses cours, il est demandé de restreintre la taille des parcours et de les protéger par des filets ou d'enfermer les volailles dans des bâtiments. Une surveillance de l'état de santé des animaux est également à assurer quotidiennement pour détecter le plus précocement possible l'apparition de la maladie.

D'une manière générale, l'ensemble de la population doit éviter de fréquenter les zones ou stationnement des oiseaux sauvages, y compris en leur absence, du fait de la possible présence du virus dans les fientes et les sols souillés.

Tout contact avec les oiseaux sauvages, morts ou vivants, est à proscrire de manière à éviter tout risque de diffusion de la maladie dans les élevages. En cas de contact, un nettoyage approfondi et une désinfection est à pratiquer. Toute découverte d'un cadavre d'animal doit être signalée aux autorités ou à un vétérinaire.

Ces mesures de prévention ont pour but de protéger les volailles domestiques d'une potentielle contamination qui aurait des conséquences sanitaires et économiques désastreuses pour les filières. 

La DDCSPP des Hautes-Pyrénées reste à votre disposition pour tout complément d'information qui vous serait nécessaire : ddcspp-pu@hautes-pyrenees.gouv.fr / 05.62.46.42.70.