La cavalerie du 1er RHP

Les chevaux et les hommes arrivent au Haras

Certes les hussards de Bercheny ne sont plus à cheval, mais ils restent cavaliers dans la tradition et dans l’âme, conscients non seulement des qualités développées par l’équitation dans la formation des soldats mais aussi des bienfaits thérapeutiques de l’activité dans la réadaptation physique et psychologique des hommes de retour d’opérations extérieures. C’est pourquoi la ville de Tarbes la convention d’occupation du Haras par la brigade équestre du 1er RHP.

Ainsi, quatre hussards parachutistes sont sur place pour s'occuper des animaux. Les militaires prennent en charge l'entretien de leurs espaces, comprenant une écurie et 20 boxes, un logement, un bureau et un hangar, le gros entretien du site étant pris en charge par la Ville. En dehors de l'entraînement des militaires, la structure sera ouverte au Centre sportif des armées pour les familles et enfants du régiment.