Le Carmel

Salle d'exposition dédiée à l'art contemporain

Téléchargez le programme du Carmel 2019/2020 ici >>


Le Carmel a été fondé en 1870. Les carmélites ont bâti ainsi leur vaste monastère dans un quartier de la ville où l'urbanisation commençait à peine sur une propriété qui s'étendait au nord du canal oriental (actuelle rue Georges Magnoac). Religieuses cloîtrées ayant choisi la vie contemplative, elles organisèrent leur couvent selon les règles de ste Thérèse d'Avila. En 1988, le Carmel a été transféré à Laloubère. Divers éléments de l'ancien Carmel de Tarbes y ont été entreposés, notamment les cloches, les vitraux de la chapelle, les statues, les stalles du chœur…

Ouverte à l'année, cette salle d'exposition de 200 m2 propose une programmation éclectique.

Les œuvres de Joan MIRO, Pierre SOULAGES, Francis BACON, Georges BRAQUE, Alberto GIACOMETTI y ont été exposées, ainsi que celles des photographes Sarah MOON et Marc RIBOUD et d’artistes contemporains régionaux. Le désir de favoriser le contact entre l'œuvre d'art et tous les publics est essentiel ; il s'agit de provoquer la découverte, de créer de nouveaux liens.

  • Ateliers pédagogiques pour certaines expositions.
  • Possibilités de visites commentées sur rendez-vous.

EXPOSITION EN COURS

Exposition MONIQUE DEYRES
Du 16 mars au 25 avril 2020

En la Chapelle du Carmel, Monique Deyres a choisi de capter l’espace. Horizontalité et verticalité scandent le lieu pour mieux s’en approprier la sacralité. Chevet, bas-côtés et narthex s’habillent des créations de l’artiste.

Monique Deyres s’empare de la nature : narcisse, jacinthe, anémone, dahlia, rose, œillet, genièvre, acanthe, et bien d’autres vont apporter par une subtile alchimie – écrasements, macérations, décoctions, liquéfactions- les jus et les encres qui créeront sa palette. Le papier Arche va recueillir ses multiples « jus de fleurs » et faire de ces impressions colorées, aquarelles recto/verso, la grande installation des feuilles roulées, à la manière d’un vitrail.
Manière pour elle d’immerger son œuvre dans l’histoire d’un lieu. Mais aussi dans le cycle de la vie qu’elle ne pressent pas inéluctable dès lors que l’art s’en empare : ce cèdre hélas tombé et tronçonné révèlera par les marques laissées sur son corps les multiples étapes de sa vie d’arbre. L’artiste s’en saisit alors, y plaquera une feuille de papier teintée des couleurs extraites de pétales de coréopsis, puis puisera dans ces autres pots magiques pour faire de cette empreinte devenue décor, (bas-côté), les signes évanescents d’une création savante.
Monique Deyres va user des techniques de la « peinture à la cire », mais augmenter des ingrédients du jardin -bois, végétaux, terre, cendre, cire d’abeille- qu’elle va inscrire, sceller, imprimer dans des panneaux, maintes fois travaillés en de multiples couches pour un rendu dont on imagine les incrustations sans pour autant, au toucher, en sentir la rugosité. Décor mural pour une antique cité ou une chapelle de confrérie.
L’artiste se fait couturière pour composer son Grand Rideau. Elle va déchiqueter ses papiers d’empreintes de cèdre aquarellées pour les assembler en un « rompu/ cousu » et monter, en un aléatoire inspiré, les lais de sa tenture. Un travail obstiné dont la fragilité n’est pas sans rappeler les cloisons de maisons japonaises. Monique Deyres crée là une architecture immatérielle, un bâti d’imaginaire…

Philippe Bidaine
Directeur honoraire des Editions du Centre Pompidou, historien d’art,
« L’Art contemporain », éditions Scala.
  

Venez visiter la salle d'exposition du Carmel, en plein centre-ville tout près du jardin Massey.

OÙ ?
Le Carmel
14, rue Théophile Gauthier — 65000 TARBES

QUAND ?
Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 12h
et de 14h à 18h, le jeudi en journée continue
et le samedi de 14h à 18h
Sauf jours fériés - Entrée libre

Entrée gratuite pour toutes les expos.

Renseignements au Musée Massey : 05 62 44 36 96,
Par E-mail : publics.musees@mairie-tarbes.fr
+ d'infos sur la page Facebook.