Le Théâtre des Nouveautés

Un monument, une histoire

 

Découvrez le nouveau site Internet des Nouveautés > > www.theatre-tarbes.fr

 

Le Théâtre des Nouveautés a été construit en 1885 par un privé. Il subira de nombreux changements de propriétaires, puis sera fermé. C’est la ville de Tarbes qui le ré-ouvrira au public le 4 Février 1983 après l’avoir racheté en 1980 et rénové en 1982. Le travail accompli est remarquable : s’il semble que le théâtre est resté le même et que seulement quelques coups de pinceaux auront été nécessaires, il n’en est rien. Depuis février 2011, c’est toute la réhabilitation intérieure du théâtre qui est en cours pour un montant de 700 000 €. Tout est refait, peintures, rideaux, fauteuils, éclairage, sol, escaliers et pour cela le théâtre a été entièrement vidé. Le hall d'entrée avec ses frises, ses statues en bronze et ses cariatides font peau neuve sous le pinceau de Jean-François Claver (Pau) spécialisé dans la restauration des bâtiments historiques et des églises. 

Pour Michel Forget, Adjoint au Maire de Tarbes chargé des travaux, c’était une évidence : « vu la qualité historique de ce théâtre, le Maire Gérard Trémège a eu raison de procéder à ces travaux pour pallier les éventuels problèmes de sécurité et redonner du lustre à cet endroit tout en respectant son style néo-Renaissance ». Ces travaux sont effectués sous les directives d'Isabelle Bonis, chargée de mission.

L’édifice adopte le modèle du théâtre à l’italienne, caractérisé par une séparation distincte entre la scène classique (16 mètres de longueur et 10 de profondeur) et la salle ; la fosse d’orchestre et le parterre en forme de rampe permettent une visibilité et une acoustique parfaites. Les 3 balcons en encorbellement sont en forme de fer à cheval. La capacité globale d’environ 588 places en fait une salle conviviale qui donne une proximité entre la scène et le public.
La façade et la salle associent des pilastres, des colonnes, des mascarons, des guirlandes de fleurs, des frises grecques qui en font un lieu chargé d’histoire. Le plafond en voûte de la salle de spectacle a été entièrement restauré en 2009 tout comme la toiture qui prenait l’eau. Dès lors, c’est une fresque représentant Bacchus qui vient parfaire le plafond.