Le projet

La réhabilitation du site

Lors de l'acquisition, la Mairie se laisse alors 10 ans pour remettre aux normes ces espaces.

Le Giat était par définition un endroit tenu confidentiel de part ses fonctions de secret défense. Il fonctionnait en vase clos pour l'ensemble de ses réseaux. Lors de l'ouverture du site et du commencement des travaux, la Mairie s'est rapidement rendue compte de l'importance du chantier qu'il nécessitait : les canalisations des eaux et assainissement, les réseaux de gaz et d'électricité, la voirie et les chaussées, tout était entièrement à réhabiliter. De plus, une vaste campagne de dépolution du site s'est entâmée.... et enfin, l'installation du Haut-Débit et de l'éclairage public.

Ces travaux ont été réalisés en un temps record, moins de 4 ans comparé aux 10 ans prévus.

2007 : Un avenir pour le site Giat

Depuis l'annonce de l'acquisition du site de GIAT par la mairie, les projets affluent. Une reconversion synonyme d'espoir, pour un site emblématique de notre ville. 

Parfois, des chiffres sont nécessaires pour prendre la mesure voire la démesure de l'occurence de certaines choses : le site de GIAT, c'est 20 hectares en pleine ville et 89.000 m² de bâtiments. Dont certains sont de pures merveilles architecturales. Et disposer ainsi d'une telle emprise foncière permet de voir l'avenir en grand.

Parmi les raisons qui ont poussé Gérard Trémège à acquérir ce site, il y a d'abord le prix : 3,8 millions d'euros, bien en deçà des prétentions de Giat et des estimations faites par les Domaines. Un achat qui pourrait être financé par un emprunt longue durée, quasiment indolore, mais qui devrait s'autofinancer en grande partie tant les projets arrivent déjà. 

Autres raisons, l'emplacement idéal, la qualité du bâti et la volonté que ce site ne devienne pas une friche. "Par respect pour toutes celles et ceux qui ont travaillé là pendant plus d'un siècle, façonnant ainsi l'histoire de notre cité, il était de notre devoir de faire quelque chose et de redonner vie au site. Je considère que c'est un acte citoyen responsable".

Redonner vie au site... Pour ce faire, il a été demandé à deux cabinets d'urbanistes de plancher sur la question. Leurs premières conclusions ont été rendues, mais il est encore un peu tôt pour définir un projet global, même si déjà, une cohérence se dessine. Tout simplement parce que les projet se signalent.

Et parmi ceux-ci, il y en a un de très intéressant : un complexe cinématographie de 11 salles, porté par CGR. Outre l'acquisition du bâtiment, qui abritera une salle de 500 places, deux de 200 et 8 de 100, ainsi que des restaurants, CGR souhaite aménager un parking de 10.000 m².

En résumé, il ne s'agit pas d'un simple aménagement, mais de la création d'un nouveau quartier dans la ville.

Mais, si la plupart des projets émanent de porteurs privés, la municipalité prendra toute sa part dans cette restructuration. D'abord en tant qu'arbitre, pour assurer avec ses partenaires naturels une réelle cohérence, mais aussi en tant que bâtisseur. En effet, la mairie avait déjà des projets sur une partie du site, lesquels seront mis en oeuvre en 2007.

En premier lieu, la démolition du mur d'enceinte, côté Avenue Alsace-Lorraine, qui permettra d'ouvrir le site, puis le déplacement de la rue des Forges, qui traversera l'Arsenal, et reliera ainsi la rue Destarac au Pont Nelli, désenclavant tout le secteur.

Ensuite, la municipalité va réhabiliter deux bâtiments, le 100 et le 103, le premier devenant une Maison des Associations, le second abritant les Archives Municipales et les réserves du Musée International des Hussards.

Et ce n'est pas tout, le restaurant d'entreprise, dont la fermeture était annoncée, sera également repris par la mairie. Elle va y installer la Cuisine Centrale afin de maintenir un service de proximité aux entreprises. 

Retrouvez toutes les photos dans la Médiathèque >>

2011

Travaux divers à effectuer suivant l’évolution d’aménagement du site. Principalement réseau eau et assainissement, électricité, gaz, télécom et entretien de la voirie.

2011

400.000 €

2010

Evacuation des déblais venant du sol et sous-sol

FEVRIER 2010

AVRIL 2010

300.000 €

2008

Démolition des bâtiments :

124 – 118 – 164 – 165

MAI 2008

OCTOBRE 2008

77.000 €

2008

Aménagement du site 1ère tranche

Chaussée, trottoirs côté ouest, éclairage public

JUIN 2008

SEPTEMBRE 2008

530.000 €

2008

Aménagement de la Place de l’Arsenal côté avenue Alsace Lorraine

2ème SEMESTRE 2008

500.000 €