Une rentrée scolaire ensoleillée

En cette rentrée scolaire 2023, Gérard Trémège maire de Tarbes et Gilles Craspay adjoint en charge de l’éducation, ont convié la presse pour faire un bilan sur les effectifs, les travaux et les dispositifs reconduits ou mis en place.

Stabilité des effectifs

Les écoles maternelles et élémentaires à Tarbes, c’est près de 3000 élèves dans 24 établissements scolaires.

Le nombre d’enfants scolarisés dans les écoles tarbaises reste stable. Bien qu’une baisse est constaté en France et en Occitanie, il semble que les effectifs se maintiennent avec 1046 élèves en maternelles et 1880 en élémentaires enregistrés en ce début septembre. La diminution concerne essentiellement les maternelles avec 25 inscriptions de moins que l’an dernier.

Nous enregistrons pour cette nouvelle année :

  • une ouverture de classe par un dédoublement à l’école Anatole France, une ouverture de classe pour l’école Henri IV élémentaire, ainsi qu’à l’école maternelle Michelet,
  • la fusion des écoles maternelle et élémentaire Voltaire, la fusion des écoles maternelle et élémentaire La Sendère, ainsi que la fusion de l’école maternelle Jean de la Fontaine et de l’école élémentaire Théophile Gautier. De ces fusions, il n’en résulte plus qu’un seul directeur ALAÉ pour l’ école Wallon-Debussy et Anatole France. Les autres ALAE fusionneront prochainement.

Les travaux réalisés

Un programme des travaux est mis en place chaque année pour veiller à l’amélioration des écoles en concertation avec chaque directrice ou directeur. Cette année l’accent s’est porté sur les isolations des toitures, grâce à la subvention sur la rénovation énergétique des bâtiments scolaires, attribuée par l’État.

Voici un échantillon des travaux effectués dans les établissements scolaires de la ville de Tarbes pour un budget d’investissement de 500 000 € :

  • École Pablo Neruda : Installation de panneaux pleins en tôle sur la clôture installée autour de l’école afin d’éviter les intrusions extérieures. Révision des éclairages dans les classes et la salle de jeux. Démolition des murets de la cour pour sécuriser les récréations.
  • École La Sendère : Installation de lavabos dans une salle de classe du RDV afin de créer une salle d’arts visuels pour toute l’école et la création d’une médiathèque au deuxième étage.
  • École Debussy – Wallon : Peinture d’une façade de bâtiment et isolation de la toiture.
  • École Jean-Jacques Rousseau : Isolation de la toiture, pose de rideaux coté Nord et Sud des salles de classes, remplacement de la baie d’informatique et mise aux normes de l’électricité dans le bureau de la direction et rafraichissement de la peinture des gardes corps.
  • École Jacques Prévert : Réaménagement de l’ancien logement du concierge pour de nouvelles fonctions (stockage, salle de réunion, tisanerie pour les ATSEM). Travaux en cours.
  • Écoles Frédéric Mistral et Victor Hugo : Isolation de la toiture

Les dispositifs reconduits / mis en place

    • Le plan numérique

Ce projet avait pris du retard. En cause une aide de l’Etat de 200 000 € qui n’a jamais été versée et un besoin d’équiper le territoire en haut débit avant la mise en fonctionnement d’outils numériques.

Aujourd’hui, c’est chose faite. Les écoles élémentaires se voient équipées d’un socle numérique de base : vidéo projecteur interactif, visualiseur et un PC portable par classe. Ce sont 64 salles de classes élémentaires, incluant les classes ULIS, UPE2A et UEEA, qui ont été équipées depuis 2022 et 28 classes finaliseront ce projet en 2024, par une troisième enveloppe spécifique. Le total de cet équipement s’élève à de 285 000 € TTC.

En parallèle, le remplacement des photocopieurs des écoles publiques et des établissements administratifs a été déployé au printemps 2023. Ce sont 80 photocopieurs qui ont été installés, pour un montant total de 291 000 €.

    • Les petits déjeuners

Le dispositif « petits déjeuners », qui connaît un vrai succès, se poursuit dans les écoles maternelles Pablo Néruda, Louise Michel, Henri IV, Michelet et La Sendère.

Il contribue à l’apprentissage du langage, de l’alimentation, de la découverte du goût et des aliments, ainsi que la sensibilisation au gaspillage alimentaire et au tri des déchets.

Une réorganisation du dispositif est en cours, afin de donner la possibilité à d’autres écoles volontaires, de bénéficier également de la livraison des petits déjeuners et de ses bénéfices éducatifs. Pour l’année scolaire 2023-2024, 8 écoles pourraient aussi bénéficier de ce dispositif suivi par l’Éducation Nationale.

    • Cube Ecoles

Cette année 2022 – 2023 était propice à l’apprentissage des économies d’énergies et à la sobriété énergétique, grâce au projet « Cube école », soutenu par l’Éducation Nationale et ses partenaires « Céréma » et « ifpeb ». Cube école est un challenge national sur 5 ans, composé de huit écoles élémentaires Tarbaises, (accompagnées de leur ALAE) volontaires pour mettre en place des actions et des activités ludiques en lien avec l’économie d’énergie

Les enfants sont des ambassadeurs du développement durable et leur parole compte pour l’avenir de leur établissement. La collectivité met à disposition des Kits de mesure énergétiques, afin de faire participer les enfants dans la lutte contre les déperditions énergétiques et mieux comprendre comment fonctionne le chauffage, l’isolation ou l’éclairage d’un bâtiment.

En avril, 4 écoles Tarbaises (Paul Bert, Jean-Jacques Rousseau, Jules Verne et Victor Hugo) figuraient dans le top 10 national des établissements ayant enregistrés le plus d’économies d’énergies et nous les en félicitons !

    • PEL 3e génération

10 ans après son dernier projet éducatif, la Ville de Tarbes s’engage dans l’élaboration d’un nouveau PEL 3ème génération à partir de la rentrée 2023.
Le PEL c’est :

  • Un projet politique global porté par tous les acteurs concernés et s’appuyant sur des valeurs.
  • Un cadre et un support à l’ensemble des actions d’un territoire en matière d’éducation pour les 0–25 ans.
  • Un outil permettant la cohérence éducative et la co-éducation.
  • Une méthode dynamique et un processus de concentration favorisant les convergences éducatives.

Le PEL c’est donc le cadre dans lequel s’inscrivent toutes les actions éducatives initiées sur un territoire.
C’est donc un document de référence; c’est une méthode d’éducation de la politique de la petite enfance, enfance jeunesse, définie et partagée en amont; c’est une instance d’implication, de débat, de négociation et de régulation entre tous les acteurs de la co-éducation.

    • Dispositif PRE

Fabrique d’avenir : Levier éducatif essentiel pour les équipes du Programme de Réussite Educative (PRE). Il permet de travailler une approche éducative innovante auprès des jeunes de 16 à 18 ans. Les participants réalisent des petits travaux de peintures encadrés par un travailleur social du PRE et un agent technique du service éducation. Ce projet participe à la réalisation des objectifs du parcours de réussite de chacun (BSR, permis de conduire, BAFA, passeport culture, sports…).

Contrat Local d’Accompagnement à la Solidarité (CLAS) : Actuellement sur le quartier Nord, il se conclut tous les ans par une action phare. L’année dernière, avec la participation à un concours « lire sur la vague » et cette année un spectacle sur le thème du Boléro de Ravel avec un succès non négligeable pour les 40 enfants qui se représentaient ! Cet évènement a souligné l’implication et la solidarité dont les enfants des quartiers prioritaires de la Ville de Tarbes, font preuve au quotidien, en appuie sur la coparentalité. Au cours de l’année passée, 348 enfants et 225 familles ont été accompagnés.

La formation des agents

Afin d’améliorer encore les pratiques du personnel pour contribuer à l’éducation des enfants nous avons déployé les programmes suivants :

Formation Troubles musculo-squelettiques (TMS) : 70 Atsem et 34 agents de restauration ont suivi le programme de formation TMS (troubles musculo squelettiques) en collaboration avec le service Prévention et notre partenaire KFP (kiné France Prévention).

Formation Accompagnement Éducatif sur le temps du repas : Une journée formation interpole par école (atsem, agent de restauration et animateur) coconstruite avec le CNFPT et la cuisine Centrale, à ce jour 20 écoles formées (maternelles et élémentaires).

Conférence handicap : Tous les agents du service Education ont été sensibilisés au handicap (administratif, animateur, atsem, agent d’entretien, agent de restauration et PRE).

Formation Accompagnement Éducatif pendant la pause méridienne : Au total, plus de 270 agents formés à la même thématique !

Formations collectives par corps de métier sur l’entretien, l’hygiène en restauration collective HACCP, et des thématiques métier.

Pour cette rentrée scolaire 2023, les écoles tarbaises se portent bien. La volonté municipale est d’accueillir les jeunes élèves dans les meilleurs conditions et pour cela, c’est plus d’un million d’euros qui a été investit en faveur de l’éducation.

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×