Visite ministérielle à Tarbes

Ce jeudi 29 avril 2021, Emmanuelle WARGON, ministre déléguée, en charge du Logement, était en visite à Tarbes et dans le département pour découvrir les deux premiers projets qui bénéficieront du fonds pour le recyclage des friches créé dans le cadre du plan de relance. Mais aussi pour signer ensuite la convention du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) qui permettra d’accélérer les opérations de rénovation urbaine.
Des travaux possibles grâce aux aides de l’État
Après la visite une friche rue Bertrand Barrère à Tarbes où 12 logements Promologis vont bénéficier du fond pour le recyclage des friches et débuter dès 2022, c’est au quartier Bel-Air que la Ministre s’est rendue accompagnée de Gérard Trémège, maire de Tarbes, Rodrigue Furcy, Préfet des Hautes-Pyrénées, Jean-Paul Gerbet, président de la SEMI, des représentants de la Région Occitanie, du Département des Hautes-Pyrénées, des élus locaux et des organismes d’aides à la rénovation.
Isabelle Bonis, directrice de la Semi à Tarbes, a exposé le projet NPNRU de la cité Bel-Air. Après la démolition des vieux bâtiments et la reconstruction de résidences à économie d’énergie, le projet permettra la création de 500 logements neufs dans un espace réaménagé et ouvert sur la ville grâce à de nouveaux accès et des espaces verts. Les travaux débuteront en 2025 après relogement de l’ensemble des habitants.
“Ce projet à 34 millions d’€ d’investissement engage de façon importante les collectivités locales qui prennent une grande partie du financement ” a souligné Gérard Trémège.
Une signature pour top départ
Après une visite du deuxième projet au quartier de l’Ophite à Lourdes, le cortège s’est rendu en Préfecture pour la signature de la convention NPNRU et de la charte d’engagement pour l’emploi des acteurs du BPT qui validera et lancera le financement des opérations pour les projets évoqués durant cette matinée.
La Ministre a félicité l’ensemble des acteurs de terrain et les partenaires de ces grands projets d’amélioration du cadre de vie des habitants.
De plus, une charte a été signée afin d’assurer du travail pour les entreprises locales du BTP et en extension de l’emploi.
En conclusion, elle a précisé : “cette signature est un symbole fort pour l’avenir et pour le lancement de grands projets locaux. L’État s’engage et travaille sur l’idée de construire la ville dans la ville”.
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×