La halle Marcadieu

Lieu de rencontres entre montagnards et paysans du piémont, entre Aragonais et Bigourdans, le « Marcadieu » a connu son apogée au XIXème siècle avec le commerce des chevaux et des mules vers l’Espagne. Les jours de « grand marché » – un jeudi sur deux – il accueillait de quinze à vingt mille personnes.

Aujourd’hui, le « grand marché » de Tarbes, autour et sous la Halle Marcadieu, est le plus grand marché des Hautes-Pyrénées et un des plus grands du Sud-Ouest, très prisé des marchands ambulants et des camelots. Une offre commerçante hebdomadaire complétée quotidiennement par la Halle Brauhauban

Le marché s’y déroule tous les jeudis, de 7h à 14h, produits alimentaires et non alimentaires. 

A proximité de la Place Marcadieu se trouve la Place du Foirail qui propose également tous les jeudis, de 7h à 13h, un marché à la volaille, horticulture, plants et matériel agricole…

Conçue dans son architecture actuelle au début des années 70, la Halle Brauhauban occupe une position majeure au cœur de notre ville. Cet édifice cumule les fonctions de halle quotidienne, offrant tous les matins les étals permanents de nombreux commerçants et artisans, de carreau pour maraîchers proposant leur production au moins deux fois par semaine et, bien sûr, d’un parc de stationnement avec quatre étages accessibles aux véhicules.

Dès sa première élection, le maire Gérard Trémège a fait du projet de rénovation de la Halle Brauhauban une priorité. Au cours de l’année 2004, la Mairie a lancé un appel d’offres portant sur un programme de rénovation et d’extension de la Halle Brauhauban inscrit dans l’Opération de Rénovation Urbaine (ORU). Malheureusement, ce premier projet a dû être abandonné en raison de difficultés liées à une opposition politique puis aux conséquences de la crise financière qui a conduit les investisseurs pressentis à se retirer. Par la suite, la Mairie de Tarbes a engagé une nouvelle procédure permettant le lancement de ce nouveau projet de rénovation de la Halle Brauhauban.

C’est lors du conseil municipal du 11 janvier 2010 que le nouveau projet de rénovation et de restructuration de la Halle Brauhauban a été présenté. Tout en conservant la structure du bâtiment et sa vocation de pôle commercial alimentaire de proximité, le projet voulait que ce nouvel équipement modifie profondément le visage du centre-ville et renforce son attractivité.

Cette rénovation se décomposait alors en plusieurs parties :

  • La rénovation du marché alimentaire : l’embellissement, la mise aux normes et la modernisation de ce lieu, apprécié par les consommateurs recherchant des produits de qualité, doivent aboutir à un nouveau dynamisme commercial et une réoccupation des étals vacants.
  • Une restructuration du bâtiment existant : la surface du rez-de-chaussée restante accueillerait l’implantation d’un supermarché alimentaire de 1 500 m², d’une moyenne surface de 350 m² destinée à accueillir une activité de réparation et d’entretien de véhicules légers et d’une allée centrale de circulation entre le marché alimentaire et le supermarché.
  • L’aménagement urbain des rues et places situées aux abords : autour du bâtiment agrandi, quatre rues ont été aménagées pour préserver toutes les fonctionnalités qu’elles doivent assurer (circulation des piétons, des transports en commun, des livraisons et des véhicules), une partie des grands trottoirs étant destinée à accueillir les producteurs et les commerçants du marché hebdomadaire.

Cette fontaine, élément du patrimoine architectural et culturel tarbais, a retrouvé toute sa superbe, grâce à une réhabilitation totale en mars 2007, du système hydraulique aux sculptures en pierre, en passant par celles en bronze.

La fontaine a été décaissé afin de faire réapparaître son socle qui a été enfoui puis elle a été éclairée pour la mettre en valeur. Cette rénovation a fait partie de la 3è tranche des travaux d’aménagement de l’espace Marcadieu.

Certaines églises de la ville et notamment celles antérieures à 1906 sont à la charge de la mairie qui se doit de les maintenir en conformité.

Dans la continuité de la rénovation de Marcadieu, les travaux d’aménagement de l’espace qui entoure l’église Sainte Thérèse qui ont été entrepris.

Les abords de la Cathédrale ont donc été traités dans le même esprit, afin de créer un ensemble cohérent, qui redonne toute sa force à l’église. Les sols ont été pavés, et le stationnement, côté Avenue de la Marne, modifié. De même, certains arbres, malades, ont été abattus et remplacés. Dans le même périmètre, il y a la place Sainte Thérèse, dont le préau métallique a été démonté.  

L’installation électrique de Sainte Thérèse a été entièrement refaite en 2009.

Les travaux de couverture de l’église et réfection de la terrasse en zinc ont été entrepris en 2011.

Puis en 2012, l’église a bénéficié de travaux de restauration sur les trois voûtes situées au-dessus de l’orgue dont les fresques anciennes ont été restaurées.

Cette année-là, l’église a retrouvé ses tableaux détériorés en octobre 2009 : quatre toiles de grandes dimensions représentant des scènes religieuses ont ainsi pu être remises en place, dont trois sont du peintre tarbais Raymond-Marc Lagarrigue, 1er conservateur du musée Massey en 1855.

En 2012, les travaux réalisés sur la partie Sud comprenaient :

  • La réhabilitation d’eau potable et d’assainissement
  • Les travaux de voirie et de réseaux (caniveaux et bordures, éclairage public, réseau pluvial, pavés…)
  • L’enfouissement des réseaux des télécommunications et d’électricité

Ces premiers travaux ont préparé l’aménagement total de la place Marcadieu (pavage, éclairage, parking, espaces verts) qui a été effectué durant l’année 2013 : ce projet global a été présenté aux riverains et aux commerçants de la place.

La partie Nord a été entreprise en 2013.

Une réunion au cours de laquelle a été présenté en avant-première le projet d’aménagement ainsi que le phasage des travaux s’est tenue auprès des habitants du quartier.

Ainsi, une modification de l’alignement de l’avenue de la Marne entre la rue des Carmes et celle du Martinet a permis d’élargir les trottoirs devant les magasins, de créer un îlot central et de délimiter des places de stationnement. Les trottoirs ont été pavés à l’identique du reste de la place, des lampadaires et du mobilier urbain mis en place.

Suite à l’aménagement de cette partie Nord de la place Marcadieu, le Maire a souhaité que soit effectuée la réfection de la rue des Carmes toute proche.

Une école y existe et il était nécessaire de donner à cette rue un aspect agréable tout en la sécurisant. Les travaux ont été effectués à partir en 2013 sur toute la longueur, soit 150 mètres, qui va de la place Sainte Thérèse à la rue Michelet. Elle a été refaite dans le même style que les abords de la place Marcadieu. Les trottoirs dûment pavés ont été élargis des deux côtés afin de faciliter entre autres le déplacement des parents avec poussettes, des personnes à mobilité réduite et les élèves de l’école. Des places de stationnement ont été conservées à la fin de la rue face à la place Sainte Thérèse, le revêtement de la chaussée a été refait.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×