Eclairage public

Extinction de l’éclairage public dans certaines rues à compter de 23 heures

La commune de Tarbes a la volonté d’initier des actions en faveur de l’écologie, de l’économie et de la maîtrise de l’énergie dans le domaine de l’éclairage public.

La commune de Tarbes dispose d’un parc d’éclairage public d’environ 6 800 points lumineux et souhaiterait pouvoir procéder à une extinction nocturne de 2 570 points lumineux. Un véritable maillage du territoire a été réalisé pour que l’éclairage ne soit pas systématique mais qu’il réponde à des besoins précis.

Sécurité routière, vie nocturne, activités économiques, analyse des flux de circulation, consommation des ampoules (LED, néons, lampes à sodium) sont autant de critères qui ont été pris en compte. Ainsi, les quartiers résidentiels sont naturellement privilégiés pour cette extinction.

Une réflexion a ainsi été engagée sur la pertinence et les possibilités de procéder à une extinction nocturne partielle de l’éclairage public. Outre la réduction de la facture de consommation d’électricité, cette action contribuerait également à la préservation de l’environnement par la limitation des gaz à effet de serre et la lutte contre les nuisances lumineuses.

Les bénéfices sont nombreux

  • préserver la faune et de la flore : la lumière artificielle est néfaste pour les animaux, nocturnes ou non, et pour les plantes ;
  • améliorer la qualité du ciel nocturne en réduisant la pollution lumineuse, car Tarbes se situe dans le périmètre de la réserve étoilée du Pic du Midi ;
  • préserver la santé : la lumière artificielle peut perturber notre système hormonal et causer des troubles du sommeil ; la réduire améliore le confort nocturne ;
  • réduire l’impact énergétique par une baisse de la consommation ;
  • réduire les dépenses : 40 % de la facture d’électricité résulte de l’éclairage public et l’augmentation des tarifs touche de plein fouet les Français mais aussi les collectivités.

Au mois d’avril 2022, une consultation a été menée auprès de la population tarbaise concernée qui a majoritairement (57%) choisi une extinction de l’éclairage à compter de 23 heures.
Une extinction à cette heure-là permettrait une économie d’environ 200 000 € sur l’année.

D’après les retours d’expérience similaires menées dans un certain nombre de communes, il apparaît que l’extinction nocturne de l’éclairage public n’a pas d’incidence notable et n’est pas source d’insécurité : à certaines heures et à certains endroits, l’éclairage public ne constitue pas une nécessité absolue. Les nombreuses communes qui ont déjà mis en place cette mesure n’ont pas observé d’augmentation des cambriolages et de la délinquance. 80 % des cambriolages ont d’ailleurs lieu le jour.

A noter qu’en période de fêtes ou d’évènements particuliers, l’éclairage public pourra être maintenu tout ou partie de la nuit.

Téléchargez la carte des rues concernées par l'extinction de l'éclairage public
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×