Le rôle des archives

Classer, conserver, enrichir et transmettre la mémoire collective de la ville

L’installation des Archives municipales dans l’ancien magasin à tabac de 1869 n’est pas dénuée de symbolique. En conservant l’ordre architectural des façades et sa conception originelle, et en privilégiant la fonctionnalité interne, le 103 donne aux Archives municipales toute son ampleur pour assurer au mieux ses missions de conservation et de transmission, tout en constituant, par le biais des nouvelles technologies, la mémoire de demain.

La collecte des documents

Les Archives municipales recueillent chaque année des versements d’archives publiques, qu’elles soient sous format papier ou autres. Par ailleurs, les dons, dépôts, legs et achats d’archives privées complètent le patrimoine écrit de la commune.

Le classement et la description des fonds

Après leur collecte, les documents sont triés et inventoriés. Des instruments de recherches, papiers et informatiques sont établis et permettent aux lecteurs de se repérer dans les différents fonds mis à leur disposition. Ils sont rédigés suivant les normes internationales en vigueur.

La conservation

Les documents d’archives sont reconditionnés avec des matériaux spécifiques. Ils sont conservés dans des magasins à l’abri de la lumière et de la poussière, dans des conditions de température et d’hygrométrie constantes. Les documents endommagés font l’objet de restauration ou de reliure. Certains sont numérisés, permettant tout à la fois leur préservation et une diffusion à très grande échelle.

La communication

Avec la salle de lecture et un site Internet, le patrimoine des Archives est à la disposition de tous. La consultation est libre et gratuite pour tout lecteur dans le respect de la réglementation en vigueur sur la communicabilité des archives.

La valorisation

Les Archives municipales s’engagent dans une action culturelle qui a pour mission de valoriser les documents conservés ainsi que le travail scientifique du service. Avec des publications, des expositions ou des conférences, l’archive devient une matière vivante et accessible, outil de réflexion et de recherche sur l’avenir.

Les archives sont consultables gratuitement sur place (pas de prêt) sur simple présentation d’une carte d’identité mais sont soumises à des délais de communication réglementaires. Pour certains documents soumis à ces délais, les chercheurs peuvent obtenir une dérogation.

Les photocopies d’archives étant interdites pour des raisons de protection, nous conseillons à nos lecteurs de se munir d’un appareil photo numérique pour leur reproduction.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×