La maison natale du maréchal Foch

La maison natale Foch, devenue musée en 1951, comblera à la fois les amoureux d’histoire, que les amoureux des belles demeures.

Cette maison bigourdane traditionnelle vous fera redécouvrir notre grande histoire à travers la vie du Maréchal Foch, qui s’est distingué par son génie stratégique durant la Première Guerre Mondiale et notre histoire locale, avec ses sols en pierre des Pyrénées, parquets d’époque, escalier monumental, galerie bigourdane, portes moulurées…

L’équipe du musée vous accueille pour des visites libres ou commentées du mercredi au dimanche de 10 h à 12h et de 14h à 17h.

Tarif :  2€/personne

En raison de la crise sanitaire, il n’y a pas d’exposition en ce moment.

La maison natale accueille le deuxième fonds d’archives privées en France consacré au maréchal Foch. Issu de dons de la famille Foch et de particuliers lors de la création du musée en 1951, ce fonds documentaire comprend des archives, des cartes postales et des photographies. Une bibliothèque de plusieurs centaines d’ouvrages évoque aussi la vie et la carrière du grand vainqueur de la Première Guerre mondiale.

Consultation sur rendez-vous en contactant Solenne Manueco, Documentaliste, par téléphone au 05 62 44 36 90 ou par mail à s.manueco@mairie-tarbes.fr

Au cœur de la ville de Tarbes, dans le quartier historique, près de la cathédrale de la Sède se trouve la Maison natale du Maréchal Foch.

Cette demeure de style bigourdan, située au cœur de la cité dans le quartier historique, rassemble des souvenirs du Maréchal et de sa famille.

Dès la fin de la guerre 1914-1918, une plaque rappelle que le « généralissime » des armées alliées y est né. Classé Monument Historique en 1938, cette maison est devenue un musée en 1951. Le 1er mars 2008, elle a fait l’objet d’un transfert de propriété de l’État à la ville de Tarbes.

Maison bigourdane du XVIIIe siècle, elle possède un intérêt architectural particulier : avec sa galerie extérieure à balustres, ses lambrequins et ses fenêtres à encadrement de marbre. À l’intérieur, on y découvre un bel escalier en bois sculpté imitant les ferronneries du XVIIe siècle. C’est dans ce cadre intimiste que Ferdinand Foch passa les douze premières années de sa vie. La demeure familiale abrite aujourd’hui les objets personnels et les souvenirs de l’officier. Des portraits évoquent l’homme de guerre, Maréchal de France, de Grande-Bretagne et de Pologne. Les collections rassemblent des souvenirs du Maréchal ou de sa famille retraçant son itinéraire personnel et sa vie publique en tant que Maréchal de France. Une salle est consacrée à la reconnaissance des pays alliés.

Polytechnicien, artilleur de formation et professeur de tactique de guerre, le Maréchal Foch est resté dans les mémoires comme l’un des plus grands personnages de la Première Guerre mondiale, celui qui mena les alliés à la victoire.

L’armistice qui met fin à près de cinq années de guerre est signée le 11 novembre 1918 à Rethondes. Le maréchal Foch, commandant suprême des forces alliées est reconnu comme le grand victorieux, le héros international.

L’exposition présentée dans la Maison natale du maréchal Foch se propose d’explorer le mythe du héros occidental jusqu’au début du XXe siècle en s’appuyant sur ce personnage historique, grande figure emblématique du premier conflit mondial.

Le héros est une figure complexe et protéiforme. Le maréchalat, la plus haute dignité dans l’armée française, incarne par excellence la notion de héros. Sa représentation et plus particulièrement celle du maréchal Foch, s’est enrichie des modèles iconographiques présents depuis l’Antiquité. Des héros grecs aux empereurs romains, l’exposition vous invite à découvrir la construction iconographique des représentations artistiques du maréchal à travers les œuvres d’Alphonse Mucha, Jean-Paul Laurens, Jacques Villon ou encore Gilbert Bellan.

Né à Tarbes le 2 octobre 1851, le maréchal Foch s’est éteint le 20 mars 1929 à Paris laissant le souvenir d’une reconnaissance mondiale.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×