Le Haras de Tarbes

Classé monument historique, le haras national de Tarbes, inspiré par les arbres centenaires et les écuries créées en 1806 par Napoléon est le domaine préservé des étalons hébergés dans des bâtiments d’architecture Empire.
Il possède également une sellerie d’honneur ainsi qu’un musée.

Destiné autrefois à produire des montures pour la cavalerie, le haras national de Tarbes, aujourd’hui établissement public, est une agence spécialisée dans le développement de la filière cheval.

En 1806, Napoléon 1er rétablit le haras national de Tarbes qui, à partir du cheval tarbais, donne naissance à la race anglo-arabe. Il s’est installé sur le site que l’on connaît aujourd’hui en 1810, puis est agrandi en 1832 et 1901. En 1835, les haras de Tarbes fournissaient 35 % des chevaux destinés à la cavalerie légère.

Aujourd’hui, le Haras – lieu historique de 200 ans – fait désormais partie du patrimoine tarbais. Cet espace de verdure au centre-ville de quelque 8 hectares accueille Equestria, le festival de la création équestre.

Téléchargez le plan du Haras

Le maréchal-ferrant

Qui dit chevaux dit aussi spécialistes de leur entretien et de leurs besoins : on entend sonner l’enclume dans la forge du Haras grâce à Laurent Giraud du Poyet, maréchal-ferrant itinérant, qui intervient pour du ferrage à chaud, du parage ou des soins, aussi bien pour des chevaux du Haras que des chevaux de selle ou de trait que peut lui amener sa clientèle extérieure. Il est présent dans la maréchalerie mise à sa disposition, un vaste lieu rénové, où des générations de chevaux sont passées sur le sol recouvert de pavés de bois qui leur évitaient de glisser…

Le haras de Tarbes est un monument historique classé, témoin de deux siècles d’Histoire.

Les installations hippiques sont situées au cœur de la ville dans un parc de 8 hectares, berceau de l’anglo-arabe et musée vivant.

Les jardins recèlent des trésors muséographiques qui permettent de réaliser à quel point la capitale Bigourdane s’est développée aux rythmes de ses chevaux : reflet d’une ville de garnison qui expérimenta, chercha et trouva sa propre race issue de savants croisements.

« Des travaux ont été réalisés, dont la réhabilitation de la conciergerie, située à droite du portail de la rue du Régiment de Bigorre. C’est le cas aussi de deux logements de l’immeuble donnant sur l’extérieur, de la médiathèque et du manège couvert Ratouin. Pour ces aménagements, la ville de Tarbes était en partenariat avec l’État, la Région, le Département ainsi qu’avec la Communauté d’agglomération Grand Tarbes. »

Certes les hussards de Bercheny ne sont plus à cheval, mais ils restent cavaliers dans la tradition et dans l’âme, conscients non seulement des qualités développées par l’équitation dans la formation des soldats mais aussi des bienfaits thérapeutiques de l’activité dans la réadaptation physique et psychologique des hommes de retour d’opérations extérieures. C’est pourquoi la ville de Tarbes la convention d’occupation du Haras par la brigade équestre du 1er RHP.

Ainsi, quatre hussards parachutistes sont sur place pour s’occuper des animaux. Les militaires prennent en charge l’entretien de leurs espaces, comprenant une écurie et 20 boxes, un logement, un bureau et un hangar, le gros entretien du site étant pris en charge par la Ville. En dehors de l’entraînement des militaires, la structure sera ouverte au Centre sportif des armées pour les familles et enfants du régiment.

Sur un parc de neuf hectares situé en centre-ville, le Haras de Tarbes forme un ensemble architectural typique avec des bâtiments de l’époque napoléonienne et des arbres bicentenaires. Laissez-vous guider par Raoul, qui vous dévoilera l’histoire et les secrets des écuries d’architecture Empire, de la collection de voitures hippomobiles, de la sellerie d’honneur ou de la Maison du Cheval. Selon les jours, vous rencontrerez le maréchal-ferrant battant le fer dans sa forge, vous admirerez les chevaux au travail de la section militaire ou de la police montée tarbaise, animations équestres.

Retrouvez toutes les informations sur les visites guidées

Louer le Haras pour une réception privée ou professionnelle, pour recevoir vos convives dans un cadre historique, c’est possible !

Les divers espaces du Haras peuvent être loués temporairement par des associations, des particuliers, des organismes à but lucratif ou non.

Des salles comme la maison du cheval peuvent être réservées durant une ou plusieurs journées pour des réceptions et animations diverses (capacité de 100 à 200 personnes).

La médiathèque, équipée d’un écran, vidéoprojecteur et d’une sonorisation, avec ses trois salles communicantes, peut accueillir des conférences et assurer éventuellement restauration et accueil, ou encore être utilisée pour des réunions jusqu’à 50 personnes. Enfin, à l’entrée Est du Haras, une salle de réunion d’une capacité de 19 personnes est également à disposition.

Les espaces extérieurs, carrières ou prairie, peuvent être loués que ce soit pour des concours hippiques, des présentations d’équidés, des spectacles et festivals divers mais aussi pour des réceptions de mariage, des cérémonies militaires, des prises de photos, etc.

À noter que des boxes en dur sont disponibles à la nuitée.

La tarification est dégressive selon la durée d’occupation mais au-delà de quatre jours un forfait sera défini.

Pour tout renseignement, contactez le harasdetarbes@mairie-tarbes.fr

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×